Pourquoi l’or est la meilleure valeur refuge?

Dans un monde marqué par l’insécurité permanente et l’absence de stabilité, l’or incarne une image de solidité. C’est l’un des rares actifs dont la valeur reste élevée même en temps de crise. Peu volatiles, les cours de l’or offrent ainsi une opportunité unique aux investisseurs d’améliorer de façon constante le montant de leurs avoirs. Ou du moins de ne pas faire perdre de la valeur à ces derniers. Depuis les années 1970, qui sont marquées par l’irruption de la crise pétrolière, le métal jaune est considéré par nombre d’économistes comme la valeur refuge par excellence. Cette considération tient à quelques facteurs. Entre autres, l’or constitue un rempart contre l’inflation. Alors que la valeur d’autres biens diminue lorsque les prix augmentent, le métal précieux conserve, en moyenne, la sienne, qui est considérable. Bref, parmi tous les actifs financiers, l’or semble fournir une garantie forte contre le déclassement et l’appauvrissement. Les banques ne s’y sont pas trompées. Ces dernières, suivies par d’autres institutions financières tels que les fonds d’investissement, ne discontinuent pas de mobiliser des fonds pour acquérir une masse importante d’or. Signe que celui-ci peut et doit être considéré réellement comme la meilleure valeur refuge dans un monde où l’avenir semble de moins en moins assuré en raison des crises à répétition.

Un monde marqué par les crises

Le monde actuel est en effet marqué par des crises qui ont lieu à des intervalles plus courtes et plus régulières. Les relations entre les Etats n’ont jamais été aussi tendues malgré la fin de la Guerre Froide. Les conflits se multiplient : Aucun continent n’est épargné par la montée de la violence qui semble aller crescendo. Conséquence, les économies réputées les plus fortes sont fragilisées à leur base même. Ainsi en est-il par exemple de leur approvisionnement en matières premières. A côté des problématiques géopolitiques et sécuritaires, se pose aussi la question du risque d’effondrement global. De par le monde, l’endettement des Etats, mais aussi des ménages, a atteint, en effet, une dimension disproportionnée. Dans ce contexte marqué par un affaiblissement général des pays, les crises s’élèvent plus fréquemment, perdurent plus longtemps aussi. Mais,- jusqu’ici, et quelle que soit leur ampleur-, les crises impactent peu les cours de l’or vers le bas, confirmant en cela l’affirmation selon laquelle ce dernier possède une valeur intrinsèque.  Tandis qu’elles annulent de façon rédhibitoire les avantages des autres types de placement, notamment ceux des actions boursières. Le choix de l’investissement à faire semble donc aller de soi. 

Demande en hausse pour l’or

L’or ne permet pas seulement de faire face à l’inflation, il est également facile à vendre sur le marché international. Considéré comme un actif liquide, il bénéficie d’une forte demande que ce soit dans l’industrie ou la joaillerie. Cette demande est renforcée par le fait que des pays émergents comme l’Inde et la Chine connaissent une amélioration du niveau de revenu de leur population. Ces deux pays, dont la croissance n’est pas prête de s’arrêter malgré quelques turbulences, assurent à l’or un avenir brillant. Sans compter l’émergence d’autres pays, notamment d’Amérique latine et d’Asie du sud Est, également d’importants consommateurs d’or. Chaque année, environ 2000 tonnes d’or sont ainsi vendues sur le marché international rien que pour satisfaire les besoins de la seule industrie du luxe et de la joaillerie. Du côté de l’offre, l’or est caractérisé par une relative raréfaction. Selon l’organisme World Gold Council, le stock enfoui sous terre de métal jaune n’atteindrait plus que près 60 000 tonnes. Soit environ 25 ans de réserve si l’on ne prend en compte que la consommation annuelle de la joaillerie. Les cours de l’or sont donc assurées de conserver leur niveau élevé car la demande continuera d’augmenter tandis que l’offre diminuera de plus en plus.

L’or est par ailleurs un actif international, ce qui veut dire, entre autres, que son cours n’est pas fixé par les Etats, aussi influents peuvent-ils être. Stable et à l’abri des décisions politiques spécifiques, tout en étant un instrument capable de contrer les conséquences de pertes financières provoquées par l’inflation et les différentes crises économiques et géopolitiques, et de maintenir un cours élevé dans un futur incertain, l’or est bel est bien la meilleure valeur refuge qui soit à l’heure actuelle.