Comment et pourquoi protéger son patrimoine en temps de crise ?

Il existe plusieurs manières de protéger son patrimoine en temps de crise. Investir dans des métaux précieux est un moyen classique de ne pas faire perdre de la valeur à ses biens. L’or et l’argent, par exemple, sont connus pour être des valeurs refuges. Cela veut dire qu’ils permettent de surmonter les turbulences lorsque l’économie va mal. En cas de crise boursière, surtout, ils sont les éléments indispensables pour garantir une protection maximale des investissements. En effet, leur cours ne varie pas avec celui du marché des actions. Mieux, celui-ci peut monter relativement haut lorsque celui de ces dernières diminuent de façon importante. Bref, l’argent, mais surtout l’or, possèdent la vertu de la constance, surtout en temps de crise. Ce qui n’est pas toujours le cas des actifs financiers cotés en bourse, même pour ceux réputés contracycliques. 

La protection du patrimoine en temps de crise : une nécessité

La valeur d’un bien fluctue constamment en fonction de la variation de l’offre et de la demande. Ces paramètres évoluent eux-mêmes en fonction du contexte économique. Mais, avec l’interconnexion des économies mondiales, il devient plus difficile de contrôler et de prédire les facteurs favorables à l’évolution positive de ce contexte. Cela se traduit par une volatilité plus importante des prix, car l’offre et la demande sur un bien peut monter et/ou descendre brutalement, et rapidement surtout. Concrètement, un bien qui s’achète 100 euros peut valoir moins de 50 euros en quelques heures seulement. Pour les investisseurs, plus généralement pour les détenteurs de patrimoine, les risques de perdre ce qui a été acquis durement n’appartient plus au domaine du possible mais du probable. L’interdépendance des économies est devenue telle que le risque élevé est devenu une composante intrinsèque de la vie financière. Les richesses se gagnent et s’accumulent certes plus rapidement, mais se dépossèdent aussi plus facilement, surtout en temps de crise. Par conséquent, pour éviter le déclassement et l’appauvrissement, il est nécessaire de bâtir une stratégie efficace pour protéger son patrimoine. Pour cela, il faut commencer par voir les actifs qui offrent le plus de sécurité, le plus de stabilité. Bref, comprendre ce que sont réellement ces actifs qui sont les valeurs refuges.

Protéger son patrimoine avec les valeurs refuges

Les valeurs refuges sont classiquement définies comme des investissements qui permettent de surmonter les turbulences de la finance, car ils ont la vertu de n’être pas soumis aux variations du marché, notamment celles du cours des actifs financiers cotés en bourse. Les métaux précieux constituent historiquement des valeurs refuges. Notamment, pour ce qui est de l’or, car celui-ci est universellement reconnu comme étant précieux, donc ayant de la valeur. L’or, en outre, est liquide, circule, de ce fait, aisément tout en étant facilement échangeable contre des biens de consommation courante, à l’instar de l’argent métal. Ce dernier est lui aussi une valeur refuge depuis quasiment la nuit des temps. Il remplace facilement l’argent liquide en temps de crise comme monnaie d’échange. Mais surtout, la disponibilité et la valeur de ces deux métaux précieux ne dépendent pas d’entités particulières, au contraire des devises nationales. En cela, ils sont véritablement des valeurs refuges. Du fait de leur rareté relative sur le marché des matières premières, ils peuvent également constituer des investissements porteurs et rentables, sur le moyen et le long terme.

En temps de crise, les monnaies nationales constituent aussi des valeurs refuges. Cependant, ils ont quelques défauts que les métaux précieux n’ont pas. Leur valeur, en effet, et donc les bénéfices qui peuvent être en retirés, dépendent, en grande partie, des Etats. Qui peuvent, entre autres, fixer les taux d’intérêts selon leur guise et leur stratégie du moment. En outre, les monnaies nationales se font également concurrence entre elles. Le résultat est souvent une guerre des monnaies qui ne profitent pas aux investisseurs, ou peu. Toutefois, dans un contexte de mondialisation des échanges, ce phénomène est relativement rare et ne dure pas longtemps. Les devises nationales, bien qu’étant un levier pour l’économie, ne peut plus redevenir cette arme de guerre financière qu’elles ont été pendant longtemps pour les Etats. 

Le monde d’aujourd’hui est complexe. Les opportunités sont nombreuses pour s’enrichir, mais les dangers d’un déclassement ne sont jamais loin. Il est ainsi nécessaire de connaître les valeurs qui permettent de se protéger contre les turbulences économiques. Ces valeurs, qualifiées de refuge, permettent au patrimoine de garder sa valeur en temps de crise.