Expliquer ce qu’est l’inflation et comment protéger son pouvoir d’achat contre l’inflation ?

Depuis l’arrivée de l’euro, la plupart des Européens ont le sentiment que le coût de la vie ne cesse de grimper. Rien ne semble échapper à l’augmentation : la facture de téléphone, le loyer, l’essence, le restaurant, etc. Malgré cela, on est loin des phénomènes d’hyperinflation du passé. La hausse de prix est contenue dans des fourchettes acceptables, entre 0.5 et 4% par an, en moyenne. Mais, répercuté sur plusieurs années, même une inflation modérée peut faire baisser le pouvoir d’achat. Cela signifie concrètement que, dans leur quotidien, les gens s’appauvrissent. Pour éviter le déclassement, il est donc nécessaire de se protéger contre les effets de l’inflation. Le recours à certains types d’actifs financiers s’avère indispensable pour cela. Mais qu’est-ce que l’inflation véritablement ? Quelles conséquences provoque-t-elle ? Telles sont les questions qui méritent d’être posées.

L’inflation, d’abord une question de masse monétaire

Pour économistes néoclassiques, l’inflation est reliée avant tout à un problème de masse monétaire. Lorsque la quantité émise de monnaies est trop importante, cela induit mécaniquement dans un marché une remontée générale du niveau des prix. Aussi, pour les tenants de la théorie néoclassique, le contrôle de la masse monétaire est un préalable pour la stabilité globale de l’économie. Mais il existe d’autres théories qui expliquent l’inflation par d’autres facteurs. Ainsi, celle proposée par l’économiste britannique John Keynes qui voit l’inflation comme un phénomène résultant de la conjonction d’une demande globale strictement supérieure à l’offre globale. L’excès de demande peut résulter d’une politique de l’Etat s’endettant pour soutenir des activités économiques, mais également du comportement des ménages et des entreprises. Ces dernières peuvent, par exemple, accroitre de façon importante les investissements qui ne sont pas autofinancés. Mais, l’inflation peut être expliquée différemment, sans recourir à la masse monétaire ou à un déséquilibre entre l’offre et la demande globale. Ainsi, ce phénomène peut survenir en raison de l’explosion des coûts : celui du travail, en raison de la pression salariale sur le prix de revient des produits et des services. Mais aussi celui de l’intervention publique qui dispose de plusieurs instruments, comme la politique tarifaire ou la fiscalité. La hausse de prix des matières premières peut également être à l’origine de l’inflation par les coûts. Le capital aussi a un coût. Qui peut être un facteur d’inflation.

Comment protéger son pouvoir d’achat contre l’inflation ?

Les placements sont inégaux face à l’inflation. Certains protègent mieux de l’inflation que d’autres. Lorsqu’il s’agit de faire face à des pressions inflationnistes modérées, les actifs cotés en bourse sont très efficaces. En revanche, ils le sont beaucoup moins pendant les flambées de prix sur une courte période.  Les titres indexés sur l’inflation offrent également une bonne protection. Pareil pour les obligations à rendement réel. Les placements dans les marchés émergents sont aussi demandés lors des périodes d’inflation. Le taux de croissance important au niveau de ces marchés dans les périodes les plus favorables garantit des rentabilités fortes qui protègent les investisseurs de l’inflation.

Les métaux précieux possèdent, eux aussi, des vertus contre la perte de pouvoir d’achat dû à l’inflation. Notamment l’or, qui a l’avantage d’être côté tous les jours tout en étant parfaitement liquide. Le cours du métal jaune est, par ailleurs, sur une pente favorable sur le moyen et long terme, en raison d’une demande toujours très forte et d’une offre qui tend à se raréfier. Il s’agit donc d’un type d’actif dont la valeur ne s’érode pas malgré l’inflation. Et qui, en cas de relèvement brutal des taux d’intérêt par les banques centrales-décision de relèvement prise pour juguler l’inflation-, devrait encore voir son cours partir fortement à la hausse. L’or est ainsi le paravent idéal contre la hausse générale du niveau des prix.

L’inflation est un phénomène qui met en danger l’ensemble de l’économie. Pour les entreprises, elle est source de manque à gagner, et, à terme, provoque la faillite. Pour les investisseurs, elle constitue une menace pour le pouvoir d’achat. La valeur d’un patrimoine, en effet, s’érode facilement à cause de l’inflation, conduisant à des pertes dont les conséquences sont souvent très lourdes. Pourtant, des moyens existent pour lutter contre ce phénomène. L’or, valeur refuge par excellence, en fait partie.